Si vous désirez donner un essai à Linux et provenez du monde Windows, deux de vos questions sont certainement: puis-je utiliser cette application Windows sous Linux ? Y a-t-il une alternative Linux à cet autre logiciel Windows ? Cet article tentera de répondre à ces questions. Il présentera des alternatives Linux aux logiciels populaires sous Windows.

Alternative Linux

Tout d’abord, vous devez savoir que vos logiciels Windows ne pourront fonctionner sous Linux à moins d’utiliser un émulateur. Il existe quelques émulateurs ou couches de compatibilité Windows pour Linux, Wine étant le plus connu, qui peuvent vous permettre de rouler des applications Windows. Cependant, les résultats obtenus avec ces émulateurs sont plus ou moins satisfaisants. Plusieurs logiciels, sinon la majorité, ne fonctionneront pas avec ces émulateurs. Et celles qui fonctionnent ne seront peut-être pas 100% opérationnelles avec des fonctions déficientes. Et, dans tous les cas, de nombreuses heures d’optimisation et de configuration peuvent être requise pour arriver à faire rouler convenablement une application. Pour télécharger un émulateur windows, je vous conseille de vous connecter à l’aides de codes free wifi gratuit que vous pouvez trouver sur http://www.identifiants-hotspot.com. Bref, si vous devez utiliser des logiciels Windows, il est de loin préférable d’avoir un système dual-boot avec Windows et Linux que d’essayer de faire rouler des logiciels Windows sous Linux. Si vous souhaitez voir une application Windows transférée sous Linux, l’idéal est d’écrire au développeur et lui demandant la version Linux. Si personne ne demande d’applications Linux, les développeurs continueront de programmer des applications uniquement Windows, croyant qu’il n’y a pas de demande pour Linux ou encore que les gens sont heureux avec des émulateurs…

Ceci dit, il y a déjà beaucoup de logiciels Linux qui sont équivalents ou même meilleurs que ce que vous utilisez présentement sous Windows. Des alternatives aux applications Windows les plus populaire seront maintenant présentées. Si vous pensez installer Mandrake Linux, il est bon de savoir que la plupart de ces applications sont incluses dans la distribution et sont installer avec le système. Vous n’avez donc pas à les télécharger et installer: tout sera là et fonctionnel dès l’installation du système!

Bureautique

Tous les utilisateurs de Windows connaissent Microsoft Office. Word, Excel et Powerpoint sont probablement les logiciels les plus communs sous Windows. Microsoft, sans surprise, ne publie pas de version Linux de sa populaire suite bureautique. Donc, sous Linux, vous n’aurez d’autres choix que de vous tournez vers des suites bureautiques alternatives.

Celle qui se rapproche le plus de MS-Office est Open Office (ou Star Office dans sa version commerciale). Vous aurez besoin d’une petite période d’adaptation mais le passage de MS-Office vers Open Office est très facile, les deux produits étant très similaires. La plus grosse différence entre les deux est le prix: plusieurs centaines de dollars ou d’euro pour MS-Office alors qu’Open Office est gratuit. Open Office permet d’importer/exporter des documents dans le format MS-Office. Cela fonctionne plutôt bien pour des documents relativement simple mais est plus aléatoires avec des documents ayant des formatages complexes. C’est donc une bonne idée de vérifier vos documents avec MS-Office  si vous devez les  faire parvenir à des usagers MS-Office. Si vous n’échangez pas de documents avec des usagers Microsoft, vous pouvez très facilement faire tout le travail dans Open Office sans jamais toucher à MS-Office. Notez aussi qu’Open Office est disponible en version Windows. Vous pouvez donc tester le tout avant même de toucher à Linux pour vérifier si cela répond à vos besoins.

Si, comme la plupart des gens, vous n’utilisez qu’une petite partie des fonctions de MS-Office, vous pourriez bien adorer KOffice sous Linux. Il s’agit d’une suite bureautique plus légère mais ayant tout de même toutes la puissance requise pour un usage à la maison. Vous ne perdrez pas de temps à chercher des outils dans des menus comlexes plein de fonctions que vous n’utiliserez jamais. A tout le moins, KOffice mérite un essai. Vous pourriez être agréablement surpris!

Photos et édition d’images

Si vous utilisez Photoshop sous Windows, vous devrez utiliser GIMP sous Linux. Il s’agit d’un logiciel de manipulation d’images très puissant. Il n’est cependant pas aussi intuitif que Photoshop et demande un certaine période d’adaptation. Mais une fois que vous connaissez le logiciel et ses menus, il n’y a pas grand chose que vous pouvez faire avec Photoshop que vous ne pouvez faire avec GIMP. Ce logiciel est aussi disponible en version Windows. Vous pouvez donc tester le tout avant même de toucher à Linux pour vérifier si cela répond à vos besoins.

Édition vidéo

Depuis l’arrivée des caméras vidéos bon marché, de nombreuses personnes utilisent leur ordinateur pour de l’édition vidéo. Sous Linux, il y a des alternatives très intéressantes et gratuites à des logiciels comme Adobe Premiere. Kino, Filmgimp et Cinerella sont tous des éditeurs vidéo extrêmement puissants qui peuvent faire le travail. Avec ces logiciels, nul doute que vous pourrez en faire autant que sous Windows pour bien moin d’argent!

 

Internet et email

Puisque vous lisez cet article depuis un site web, vous disposez certainement d’un navigateur et d’une connection internet! Si vous êtes sous Windows, il y a une forte probabilité que votre navigateur soit Internet Explorer. Sous Linux, vous devrez utiliser autre chose puisque Internet Explorer n’est pas disponible pour Linux. Votre meilleure alternative est Mozilla. À mon avis, il s’agit déjà d’un bien meilleur navigateur qu’Internet Explorer. Il y a de bonne chances qu’après avoir utiliser Mozilla pendant un certains temps vous trouviez qu’Internet Explorer n’est finalement pas un très bon logiciel. Mozilla est aussi disponible pour Windows. Vous pourrez donc l’essayer avant de migrer à Linux. Il y aussi beaucoup d’autres navigateurs sous Linux pour remplacer Explorer: Netscape,Konqueror, Galeon et Opera sont tous relativement populaires sous Linux.

Pour le courrier électronique, il n’existe pas d’Outlook Express ou d’Outlook pour Linux. Si vous utilisez Outlook Express, vous pouvez utiliser Kmail qui est assez similaire. Si vous utilisez plutôt Outlook, la solution est Evolution qui est en quelque sorte le Outlook de Linux, avec email, agenda, compatibilité Exchange et bien plus…

Chat et messagerie instantanée

Si vous utilisez des logiciels de chat et de messagerie instantanée sous Windows, vous découvrirez qu’il existe de nombreuses possibilités de remplacement pour Linux. Pour le chat IRC, KSirc est l’équivalent fonctionnel de mIRC. Si vous utilisez la messagerie instantanée, GAIM est la solution la plus populaire. Il est compatible avec les réseaux  AIM,  ICQ, MSN, Yahoo!, IRC, Jabber, Gadu-Gadu et Zephyr, dans une seule et même application! Il existe beaucoup d’autres logiciles de messagerie sous Linux. Il ne fait aucun doute que vous trouverez quelque chose d’aussi bien et même meilleur que ce que avez présentement sous Windows.

Éditeurs web

Ici, la solution dépend de ce que vous utilisez présentement sous Windows. Si vous utilisez un éditeur haut de gamme, comme Dreamweaver ou GoLive, il n’y a pas de solution vraiment satisfaisante sous Linux. L’idéal sera alors d’avoir un système dual-boot et d’utiliser ces applications avec Windows.

Maintenant, la situation est différente si vous n’utilisez pas un de ces éditeurs professionnels. Si vous désirez un éditeur WYSIWYG, Mozilla Composer est actuellement ce qui se fait de mieux. Si vous désirez plutôt un éditeur HTML plus classique, Quanta Plus et Bluefish sont les plus populaires.

Donc, selon vos besoins, vous pourriez préférer un système dual boot ou utiliser les alternatives Linux.

Multimedia

Tout d’abord, regardons du côté des lecteurs audio. Sous Linux, XMMS est vraiment le seul lecteur audio dont vous ayez besoin. Plus ou moins inspiré par Winamp, il a des caractéristiques très similaires avec plugins, skins… Il supporte pratiquement tout les formats audio, incluant Ogg Vorbis. Il s’agit donc véritablement d’un lecteur audio universel…

Du côté des lecteurs vidéo, XINE est le plus populaire. Il supporte la plupart des formats vidéo. Cependant, sa configuration n’est pas toujours intuitive et l’installation laborieuse de plugins peut être requise pour lire certains formats vidéos moins répandus. Mplayer est un second lecteur vidéo très populaire sous Linux. En plus de supporter les formats vidéo habituels, il est capable de lire les fichiers Quicktime et en « streaming media » (format ASF ou WMV). Le choix entre Xine et Mplayer est très personnel, les deux produits étant excellents. Rien ne vous empêche d’installer les deux sur votre système et d’utiliser simplement celui que vous préférez! Pour lire les DVD, le lecteur Ogle est aussi très populaire.

Finance personnelle

Moneydance est certainement l’alternative Linux la plus satisfaisante à des logiciels de finance personnelles comme Quicken ou Money. Par contre, il n’est pas gratuit, mais une version d’essai (pour Windows et Linux) est disponible. Actuellement cependant, le logiciel de finance le plus populaire pour Linux est Gnucash. Bien que ce ne soitt pas un mauvais logiciel, il n’est pas encore au niveau de standard établi par Quicken et Money. Cependant le développement est très rapide et il pourrait très bien devenir une alternative viable dans un avenir rapproché. Donc, pour le moment, votre meilleure alternative à Quicken ou Money est sans doute d’utiliser Moneydance.

Jeux

Disons le franchement: actuellement Linux n’est pas vraiment un système de jeux. Non pas que cela est techniquement impossible, mais simplement parce que les développeurs supportent Windows pour des raisons de parts de marché. Le marché Linux pour les jeux n’est tout simplement pas assez important pour y justifier un investissement en développement. Quelques jeux Windows sont traduits pour Linux mais il s’agit vraiment d’exceptions. Donc, si vous désirez jouer à des jeux, vous n’avez pas vraiment d’autres choix que d’utiliser un système dual boot et d’aller sous Windows pour les jeux. Et espérons que les développeurs s’intéresseront un peu plus au marché Linux dans le futur!